2019

 

Résonances

 

du 16 mai au 14 août 2019
Galerie du Canon, Toulon, France

 
Art Paris Art Fair  Grand Palais, Paris, France

Art Paris Art Fair Grand Palais, Paris, France

 

Art Paris Art Fair

2017

 

Más sol que sombra

 

Más sol que sombra galerie Les filles du Calvaire, Paris, France

Pour sa troisième exposition à la galerie Les filles du calvaire, l’artiste Franco-Chilienne Paz Corona propose une série inédite de toiles brossées, des portraits et des corps aussi vibrants que la touche est franche. Avec ce nouveau corpus, riche de toiles et de dessins, elle continue ses recherches formelles sur le thème du portrait et de l’identité, creusant avec sérieux les possibilités qu’il offre. L’artiste dresse ici des portraits inexacts et des corps fragmentaires, sans craindre le non finito, elle laisse au contraire s’épanouir les effets de l’inachevé. Sa peinture est d’abord une affaire de projections mentales et d’associations. Face à ses portraits, Corona se laisse guider par sa main pour peindre, puis par son propre flux de pensées, « incontrôlable » dit-elle.

 
Art Brussels  galerie Les filles du calvaire, Bruxelles, Belgique

Art Brussels galerie Les filles du calvaire, Bruxelles, Belgique

 
 

Art Brussels

 
 

Camera camera

Camera Camera  Hotel Windsor, Nice, France

Camera Camera Hotel Windsor, Nice, France

Le temps de l’audace et de l’engagement  ICA, Villeurbanne, France

Le temps de l’audace et de l’engagement ICA, Villeurbanne, France

 

Le temps de l’audace et de l’engagement -
De leur temps

2015

 

Face à face

Face à Face  The Harrington Street Arts Center, Calcutta, India

Face à Face The Harrington Street Arts Center, Calcutta, India

Sèvres Outdoors  jardin du musée national de la céramique , Sèvres, France

Sèvres Outdoors jardin du musée national de la céramique , Sèvres, France

 

Sèvres Outdoors

 

2014

 

La femme d’à côté

DSC02447.jpg
 

La femme d’à côté galerie Les filles du Calvaire - 25 janvier-22 février 2014

Cette exposition ressemble à un théâtre où, de la mise en scène aux personnages, tous les rôles sont tenus par des femmes. L’espace scénique prend plusieurs formes : l’intérieur d’une maison bourgeoise, les pièces d’une demeure abandonnée dont les histoires sourdent des murs, l’atelier d’une peintre ou le studio d’une photographe. Les héroïnes jouent dans l’ombre de rues bordées d’immeubles, dans celle d’un jardin arboré, face à un miroir ou au creux d’une rivière.

Le registre est plutôt celui de la tragédie. Cependant la fin de l’histoire reste en suspens et l’interprétation est laissée libre, à l’appréciation du spectateur. Ici, les héroïnes ne succombent pas à la passion qui dévore Mathilde, la femme du film de Truffaut. Le souffle qui les anime est celui des artistes, car sans leur regard ou leur geste créateur, elles auraient pu tout aussi bien rester en dehors de la scène. A côté.

 

2013

Ulysse, c’est moi  galerie Les filles du calvaire, Paris, France

Ulysse, c’est moi galerie Les filles du calvaire, Paris, France

 

Ulysse, c’est moi

2011

 

Duo avec Olivier Mosset

Duo avec Olivier Mosset  galerie Les filles du calvaire, Paris, France

Duo avec Olivier Mosset galerie Les filles du calvaire, Paris, France